Mercenariat Walkyrie sur Lily

Les Mercenaires Marins de Lily la Navigatrice depuis 3133 jours. -Dofus, monde des douze-
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Born, Le Barbare [DEMISSION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Born'
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 24
Localisation : Par delà Monts et Vallées, Guerroyant pour le plaisir!
Date d'inscription : 21/11/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
197/200  (197/200)
Guilde : Fureur Meurtrière
Discipline: Sacrieur Fort

MessageSujet: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Mer 23 Juin 2010, 05:05

Malsoir, étant un inconditionnel adepte de la fainéantise, je me contenterai pour cette première de la fainéantise, je me contenterai de poster mon Role Play de présentation, en mettant à jour certaines choses 'comme un changement de nom pour un nom plus Role Play

J'ajouterai dans d'autres messages l'évolution de la situation pirat

Dieu: Iop

Cercle de puissance: En forte croissance.

Patronyme: Impetueux.

Métiers exercés: Aucun.

Futurs métiers envisagés: Aucun, la famille compte pour beaucoup.

Raison sociale: Le combat, la gloire, l'honneur, la noblesse d'âme.

Présentation:

Il se nomme Impetueux, fils de Fairth et de Taël. Jeune disciple de Iop, il a choisi ce dieu en raison de sa prestance, et l'aura de puissance qui en émane.

Désireux de lui ressembler, il a emprunté cette voie.
C'est sa mère qui l'a éclairé sur cette voie.
Il a longuement hésité, car la déesse Sacrieur paraissait tout aussi puissante, et les sacrieurs semblaient ne rien craindre, être insensibles à la douleur.
Son père en était un, il aurai pu prendre exemple sur lui. Mais son grand frère, Born', avait déjà choisi cette voie, il l'aimais et le haïssais.
Il a grandi dans les landes de Sidimote, qui sont des terres pour le moins inhospitalières et dangereuses. Il n'a jamais pu se résoudre à les quitter, cependant, c'était ici qu'était sa famille, donc ici se trouvait tout ce qu'il possédait.
Un jour, brutalement, il découvrit le cadavre de ses parents.
Il est donc parti, à jamais marqué.
Il s'est rendu dans la sombre cité de Brâkmar, mais ses us et coutumes le répugnaient.
Il a voulu venger la mort de ses parents, et tuer son frère. Il vit l'extraordinaire puissance qu'il possédait, et fût déconfit.
Sans qu'il le tue, sans doute parce qu'il avait autre chose à faire.
Son honneur était sévèrement touché.
Il lui fallait le laver, par le sang et la guerre.
Il parcouru alors les terres d'Amakna, découvrant la réalité du monde.
Maintes fois, il a été berné par des aventuriers roublards.
Astrub, Bonta, Cania.. Il a pu voir des monstres puissants, des donjons, des guildes, des guerres, aggressions.
Était cela, le combat?
Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu'il se rendit compte de cela.
Il était avide d'aventures glorieuses, d'objectifs à atteindre, de combats, de démonstrations de bravoure, de dépassement de soi.
Ce spectacle était loin de répondre à ses attentes.
C'est alors qu'en Astrub, il remarquait une bâtisse abandonné.
Il s'est renseigné sur la nature de celle-ci auprès d'un Sadida.
Celui ci semblait avoir envie d'une sieste, aussi, laconiquement, il grommela: mercenariat.
Cette réponse suscitait en lui de nombreuses interrogations, mais il décidai de passer son chemin.
Mon récit se répète, me direz vous.
Sachez seulement, pauvres ignares! Que la répétition est une des plus odoriférantes fleurs de la rhétorique.
Il décidai de chercher le combat et l'honneur, et s'engagea chez le roi Allister.
Il se croisa avec lui, remplit nombre de missions pour son compte.
Il finit par se rendre compte qu'il ne serait jamais aussi considéré qu'Allister, quelles que soient les actions qu'il accomplissait.
Il se rendit célèbre en prenant le château du roi Allister, entraînant avec lui deux Pandawas qui avaient un peu forcé sur la bouteille.
[Hrp]Bon, là je passe à la vitesse supérieure niveau RP, et on part sur une scène ayant lieu juste après la prise du château. Il tente de montrer son intelligence relative en discutant de questions philosophiques avec un Pandawa [Hrp]
Bientôt, sans surprise, les choses se gâterent.

À l'horizon apparut un détachement des compagnies royales de sécurité; le guetteur vint en avertir le Iop, qui donna les ordres nécessaires en gueulant si fort que le Pandawa se réveilla.

- Les céhéresses arrivent, dit le Iop en se frottant les mains. Nous allons les ratatiner.
- Que se passe t'il? Pourquoi les céhéresses?
-Ah! ah! Je ne te l'avait pas encore dit. J'ai occis quelques bourgeois, fecas qui m'embrenaient.
- L'ire est mauvaise conseillère. Il faudra faire pénitence.
- Tant qu'on veut, mais ceux-ci ont sûrement des intentions plus sournoises.
- Notre saint roi ne plaisante point avec les écarts des seigneurs.
- Il nous prend au sérieux, dit le iop avec satisfaction.
C'était maintenant plusieurs détachements qui approchaient du châtiau, venant de différents points de l'horizon.

- Ça se gâte, murmura le Pandawa, ça se gâte.
- Ne t'inquiète pas, s'ils se montrent méchants, je te l'ai dit: je les ratatine!
- Seigneur! Vous voulez devenir rebelle, par dessus le marché?

Les céhéresses cernaient maintenant le châtiau; le plus héraut d'entre eux s'approcha du pont levis et, par signes tant sonores qu'héraldiques, fît comprendre qu'il voudrait transmettre un message à l'occupeur de ce lieu.
Le Pandawa se lamentait:
- Quelle histoire! Quelle histoire!
- Au fait, tu n'as pas encore répondu à ma troisième question sur l'histoire universelle en général et l'histoire générale en particulier.

Mais on amène le héraut, qui se met à expliquer au Iop que le saint roi n'est pas content du tout, qu'occire des bourgeois pour minces raisons cela ne se fait plus, et que les seigneurs et autres iops doivent se le tenir pour dit qu'on ne décervelle point à tort et à travers, en conséquence de quoi, Impetueux seigneur Iop devra extraire de son trésor cent kamas tournois d'or raffiné pur et sans alliage par tête de pipe cassée, ce qui ne va pas manquer de faire une somme considérable d'autant plus qu'il y en a des fêlées qui n'ont pas fini d'agoniser, et que Impetueux seigneur Iop se dise bien que cette somme ne sera que partiellement utilisée pour indemniser les veufs, veuves ou orphelins mais servira surtout à substantiellement subventionner la croisade contre Brâkmar en cours de préparation.

De plus, Impetueux Seigneur Iop devra réciter six mille six cent cinquante-sept paters, autant d'avés et trois fois moins de confiteors et faire dire autant de messes qu'il y a d'occis, auxquelles messes il assistera pieds nus, en chemise et la tête couverte de cendres, froides ou chaudes à son gré.
Que d'ailleurs Impetueux Seigneur Iop se dise bien que le saint roi l'aurait fait pendre par les deux oreilles jusqu'à ce que mort s'ensuive, si le saint roi n'avait en souvenance des services rendus par Impetueux à sa cause tant à Tainéla qu'au village des Zoths.
Enfin, que Impetueux pourrait garder ses kamas tournois d'or raffiné pur et sans alliage et diminuer de moitié le nombre de ses paters et le nombre de ses avés bien que ce nombre fût impair et du quart le nombre de ses confiteors, bien que quatre soit une partie aliquante de deux mille deux cent dix-neuf, rien n'étant changé quant aux messes avec cependant licence pour le seigneur d'y assister chaussé et vêtu à sa guise, tout cela à la simple, iopette, bénigne, benoîte et pardonnante condition qu'il se joigne au saint roi pour aller découdre du Brâkmarien à la croisade prochaine.

-Jamais, répondit le seigneur Impetueux. Je lui ai déjà expliqué que je ne voulais plus remettre les pieds dans ces bleds impossibles.
Une croisade, c'est beaucoup; deux c'est trop.
- Alors, messire, dit le héraut, vous ne voulez point arracher le dofus ocre des mains des Brâkmariens?
- Mais c'est foutu, pauvre faraud! On va encore prendre un chaud froid de bouillon. Amayiro n'y croit même plus. Cela va bientôt faire deux cents ans qu'on s'escrime à vouloir le reprendre, mais il y est toujours, aux mains des Brâkmariens, le dofus.
Horrifié par ces propos, se signa le héraut.

- Et, continua le seigneur Impetueux, vous croyez que c'est en allant aux dragoeufs qu'on l'arrachera des mains des Brâkmariens, le dofus! Aux dragoeufs! Pourquoi pas l'île d'Otomaï ou de Moon? Tant qu'il y est, notre saint roi, pourquoi n'irait il pas jusque chez les Wabbits? Pourquoi ne s'embarque t'il pas sur une frégate au port Madrestam, peut être qu'il trouverait par là une terre inconnue avec des Brâkmariens supplémentaires à ratatiner!

-Moderez vous, messire, murmura un des deux Pandawas.

Le héraut n'arrêtait pas de se signer.

- Non, non et non, conclut le seigneur Impetueux. Je dirai ces ribambelles de patravéfiteors, j'assisterai à toutes ces messes cendrées et je me dessaisirai de mes beaux kamas tournois d'or raffiné pur et sans alliage, mais pour ce qui est d'aller me traîner du côté du rivage des Wabbits, alors je le répète: non, non et non. Telle est ma réponse, et cela dit, je ferai remarquer que le saint roi nous a défendu à nous autres qui avons droit de monnayage de faire circuler nos sols et nos kamas en dehors de nos domaines, mais qu'il veut tout de même bien en voir la couleur. Pour conclure, héraut, je t'enjoins de débarasser nos terres de ta déplaisante présence et de celle de tes acolytes qui ne l'est pas moins. J'ai dit.

- Je m'empresserai de le faire mais je ne puis partir sans toucher un à-compte provisionnel de l'emmende qui vous frappe, messire, à-compte qui se monte à euh... voyons voir... Sept mille deux cents kamas tournois d'or raffiné pur et sans alliage plus douze sols parisis pour les frais d'enregistrement et quatre liards pour le timbre.

- Je n'ai pas droit à une réduction en tant que croisé de la septième? Demanda le seigneur avec une pâle grimace, la pâle grimace qu'il avait accoutumé de faire dès qu'on voulait toucher à ses sous.
Le héraut répondit avec fermeté:
- Non. Le compte est juste.
Il ajouta:
- Il n'est susceptible que de croître, jamais de diminuer.

Impetueux se tut et fit la mine peu convaincante chez un iop de réfléchir.
Le Pandawa devina que le seigneur envisageait de passer à la rébellion ouverte. Le héraut devina la même chose. Le seigneur devina que les deux autres avaient deviné. Le Pandawa devina que le seigneur avait deviné qu'il avait deviné, mais ne devinait point si le héraut avait lui aussi deviné que le seigneur avait deviné qu'il avait deviné. Le héraut, de son côté, ne devinait point si le Pandawa avait deviné que le seigneur avait deviné qu'il avait deviné, mais il devinait que le seigneur avait deviné qu'il avait deviné.
Cette rude tension disposait au silence, ce qui permit à tout un chacun d'entendre l'autre Pandawa chanter des chansons de toile, des dragodindes piaffer, des milimulou hurler, des céhéresses piétiner, et l'autre Pandawa boire.

- Jarnicoton, finit par s'écrier le duc, décision ai prise, point ne verra le saint roi la couleur des mes kamas tournois d'or raffiné pur et sans alliage, point n'écouterai messes cendrées, point ne dirai ribambelles de patravéfiteors, et point ne me croiserai. Hors d'ici, faraud céhéresse! Que toi et tes pareils s'éloignent de mes murailles car je vais les régaler d'huile bouillante et de plomb fondu, excellente recette culinaire pour accomoder les compagnies royales de sécurité qui feraient mieux d'aller à la croisade que d'embrener de bons et nobles seigneurs comme moi.
Si les Allisteriens commencent à nous traiter de la sorte, on verra bientôt les aristocrates à la lanterne. Ne m'as tu pas entendu, héraut? Je t'ai dit hors d'ici et hors de mes terres, et, si tu ne te décides pas plus vite, je te découdrai la panse avec les dents, na.

L'horrifié héraut terrifié, après s'être maintes fois signé, rétrograda du nombre de pas nécessaires pour disparaître de la vue du seigneur Impetueux.
Le pont-levis se baissa pour le laisser sortir, puis aussitôt se releva.

- Qu'on fasse chauffer l'huile! hurla le seigneur. Qu'on fasse fondre le plomb et que cela saute! Heup!
- Vous allez peut être un peu fort, dit timidement le Pandawa. Après tout ce n'est pas terrible les messes, les prières.
- Oui, mais c'est à mon or qu'il en veut, l'Allister!
- Allons, allons, messire, vous ne croyez tout de même pas que vous allez vous livrer à votre humeur massacreuse sur de bons borgeois et malheureux manants sans payer une petite redevance à leurs veuves et à leurs orphelins?
- Une petite redevance, moi je veux bien. Ils n'ont qu'à venir la chercher ici. Pas la peine qu'ils passent par le roi qui en ratissera une partie au passage.
- Vous calomniez le souverain, messire.
- Je ne parle pas pour lui. Le pauvre homme, c'est un bon gars. Ce seront ses baillis et les officiers de la cassette qui se gobergeront avec mes bons et beaux écus tournois d'or raffiné pur et sans alliage. Il ne faut pas me raconter d'histoires! Allez! Heup! Faites bouillir la friture et rissoler le métal!

Il se frottait les mains avec satisfaction, cependant que les compagnies royales de sécurité, à bonne distance des murs du château, commençaient à mettre la main sur les nourritures destinées au ravitaillement du seigneur, des siens et de ses bêtes.
Comme le Pandawa lui faisait remarquer cette sournoise action, le seigneur se tapa sur les cuisses en signe de dérision.

- J'ai pris mes précautions. Mes réserves me permettront de tenir le temps que le roi très Allisterien aille à sa croisade et s'en revienne, s'il en revient.

- Dieu le garde! dit le Pandawa machinalement.
- Si besoin est nous mangerons de la chair humaine! Cuite naturellement; on dit qu'elle a son charme. Lorsque nous voudrons des crudités, nous ferons une sortie et pillerons ces méchants céhéresses. Je me réjouis déjà de voir leurs cors engraisser mes champs de cawottes, desquelles je suis fort friand. Et maintenant, l'abbé, tu vas répondre à la troisième de mes questions, à savoir ce que tu pense de l'histoire universelle en général et de l'histoire générale en particulier. Le moment me semble bien choisi: j'écoute.


Rêvant d'un autre monde, le seigneur se prit à contempler la mer.
Mer qui l'appelait, avec au loin une frégate, emplie de ressources et d'un équipage avec lequel il pourrait s'entendre.
Mais d'où lui venait cette vision? Mer qui l'appelait, il rejoignit le post Madrestam.
Mer qui l'appelait, lui fit croiser la route de Lily.
Mer qui l'appelait, seule Lily le comprenait. Seule? Non. D'après elle, il pourrait trouver son salut dans le mercenariat.
Mercenariat qui l'appelait, il frappait à la porte de la bâtisse des mercenaires, afin de s'engager, attendant la réponse, dont dépendait entièrement le salut de sa courte vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samelio
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 1760
Age : 28
Localisation : Sur son galion pirate
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
131/200  (131/200)
Guilde : Undisclosed Desires
Discipline: Crâ Force

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Mer 30 Juin 2010, 09:48

Impétueux est promu au rang de Lieutenant.

Félicitation.

_________________
Samelio L'Historien
Amiral Walkyrie Mercenaire

"Avec les 26 lettres de l'alphabet, nous pouvons rédiger une infinité de livres...
N'est-ce pas merveilleux?"

Navar le Fourbe
Symbiote de Samelio
"Une arme ne doit pas être créée pour tuer, mais pour torturer sa cible, la mort ne doit venir que bien après la fin du combat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samelio
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 1760
Age : 28
Localisation : Sur son galion pirate
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
131/200  (131/200)
Guilde : Undisclosed Desires
Discipline: Crâ Force

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 11:54




Le lieutenant Born' est promu au rang de capitaine.




Félicitation



_________________
Samelio L'Historien
Amiral Walkyrie Mercenaire

"Avec les 26 lettres de l'alphabet, nous pouvons rédiger une infinité de livres...
N'est-ce pas merveilleux?"

Navar le Fourbe
Symbiote de Samelio
"Une arme ne doit pas être créée pour tuer, mais pour torturer sa cible, la mort ne doit venir que bien après la fin du combat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcool-Blanc
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 20
Localisation : En route vers une Taverne
Date d'inscription : 06/10/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
174/200  (174/200)
Guilde : Les Panz'Amis
Discipline: Pandawa agile

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 13:44

Félicitations Capitaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nerilka
Amiral Walkyrie : Chef Mercenaire
Amiral Walkyrie : Chef Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 28
Localisation : Demandez à la mer, elle vous le chuchotera peut-être
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
194/200  (194/200)
Guilde : Gard'Azile
Discipline: le cinquieme élément

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 17:57

*raide comme un piquet, la main au front*

Capitaine!

_________________
Amiralement votre, Nerilka
Taa Taa Ta Tada Taa Taa Ta Tadaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Born'
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 24
Localisation : Par delà Monts et Vallées, Guerroyant pour le plaisir!
Date d'inscription : 21/11/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
197/200  (197/200)
Guilde : Fureur Meurtrière
Discipline: Sacrieur Fort

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 19:01

Merci pour toutes ces félicitations!

Je veillerai à ne pas vous décevoir, mon investissement dans le clan va en s'accroissant, en cas de problème quelconque, le Capitaine Born' est toujours là!

*le regard pétillant* Mais.. Comme c'est curieux! Je n'entends pas Owlferein, peut être n'est il pas très heureux de me voir Capitaine? Mmmhh.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owlferein
Amiral Walkyrie : Chef Mercenaire
Amiral Walkyrie : Chef Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 27
Localisation : Sur Hadès
Date d'inscription : 08/10/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
196/200  (196/200)
Guilde : Sidus
Discipline: Sacrieur

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 21:01

Un jours, je te percerais à jours et trouverais ce que tu es en train de comploter depuis tout ce temps !

Je vous ai à l'oeil monsieuuuuuuur le capitaine, le moindre faux pas vous sera fatal !


Grmbl parvenu va...

_________________
Owlferein Rhux

"La vie ? Elle ne vaut d'être vécue qu'à travers et pour autrui. Le bonheur, il faut le répandre autour de soi pour se sentir sois même heureux.

Et si tu donnes de ta personne sans rien attendre en retour, alors Sacrieur toujours sera à tes côtés...

...Car c'est ça: le divin sacrifice"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Born'
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
Capitaine Walkyrie : Shark'Feeder
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 24
Localisation : Par delà Monts et Vallées, Guerroyant pour le plaisir!
Date d'inscription : 21/11/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
197/200  (197/200)
Guilde : Fureur Meurtrière
Discipline: Sacrieur Fort

MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   Lun 27 Déc 2010, 23:29

En attendant, c'est mon pied qui t'es fatal, surtout si je te le place entre les deux jambes, comme j'ai pour habitude de le faire..

Mougouhouhahahahaha!

*l'oeil de nouveau pétillant*
Va donc t'occuper du navire, Li-eu-te-nant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Born, Le Barbare [DEMISSION]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Born, Le Barbare [DEMISSION]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation] I was born d'arcade.
» born to be ridikul...
» Madame Barbare arrive
» C'est l'heure de la marche Barbare !
» Troll barbare a la recherche d'un bon clan ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mercenariat Walkyrie sur Lily :: LE CLAN MERCENAIRE WALKYRIE :: Recrutement :: Démissions, renvois.-
Sauter vers: