Mercenariat Walkyrie sur Lily

Les Mercenaires Marins de Lily la Navigatrice depuis 3135 jours. -Dofus, monde des douze-
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sanglar
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 210
Localisation : Juste derrière toi ou bien à des milliers de lieues, qui sait ....
Date d'inscription : 28/07/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
185/200  (185/200)
Guilde : Legend Killer
Discipline: Féca

MessageSujet: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Sam 08 Aoû 2009, 17:39

Nom : Sanglar
Divinité : Féca
Cercle de puissance : 155
Métier(s) : Maître alchimiste, maître mineur, apprenti bijoutier


Un féca parcourt le monde des 12 depuis maintenant plusieurs années. Depuis son engagement auprès de son dieu, il s’est employé à fortifier son corps, entraîner son esprit, et développer ses divers talents. Il vient d’être engagé à l’essai dans un clan de mercenaires célèbre sur les terres d’Amakna, le clan Walkyrie.

Voici son histoire.

Son nom ? Sanglar, le féca de l’ombre.

Il naquit en l’an 619, de père et mère inconnus. En effet, on le retrouva, âgé de seulement quelques jours, abandonné sur le parvis de l’église d’Amakna, enveloppé dans une montagne de couvertures. Nulle lettre explicative, nul signe distinctif n’était présent, la seule chose que l’on remarquait était la parfaite santé du bébé, ainsi que ses yeux gris, profonds et doux. Seul était brodé sur la couverture le nom qui lui fut donné : Sanglar.

Son éducation fut confiée à un couple de paysans qui n’avaient jamais eu d’enfants et s’en occupèrent comme de leur propre sang. C’était un enfant normal, peut-être plus calme que la moyenne. Il préférait se balader dans les champs des Ingalsse plutôt que jouer à l’épée de bois avec ses petits camarades, admirer les fleurs plutôt que les arracher. Sa curiosité était immense, et son respect de la vie également. Sans être extraordinairement intelligent, il s’était montré suffisamment doué pour effectuer ses premières études sans encombre et envisager une carrière intellectuelle, alors que tous ses semblables rêvaient de monstres et de hauts faits guerriers. A part quelques tofus et diverses plantes agressives solitaires, il n’avait jamais rien tué de sang froid, et personne ne l’imaginait avec un avenir de guerrier iop, préférant fuir ou faire fuir ses adversaires. Ses yeux gris, s’ils n’étaient pas agressifs ni pénétrants, déclenchaient une certaine nostalgie chez les gens qui les croisaient, un vague état de béatitude et de réconfort.

Jusqu’à ce jour précis, le 12 Martalo 629, on ne put rien dire de particulier sur sa vie. Rien, si ce n’est son flegme, ne le démarquait précisément des autres enfants de son âge. A ce moment là, dans les premières heures après l’aube, il prenait son repas en compagnie de ses parents, appréciant comme chaque matin la bouillie d’avoine traditionnelle. Tout à coup, une agitation inhabituelle se fit entendre dans le village : des bottes claquaient en nombre sur le sol, des cris résonnaient un peu partout et on pouvait percevoir un lointain mais léger grondement qui allait en s’amplifiant. Toute la famille sortit en courant et gagna la place centrale, où tout le monde s’était rassemblé.


- Que se passe-t-il ?
- C’est quoi cette agitation ?
- Brakmar attaque encore ? C’est la guerre ?
- Arrêtez de crier !!
- Où est mon fils ???


Les questions fusaient en tout sens, sans attendre la moindre réponse. Tout le monde apostrophait tout le monde et le désordre était indescriptible. Soudain, la voix du maire tonna :

- SILENCE !!!!

Les bruits s’arrêtèrent net, sauf les cris affolés des animaux, que toute cette agitation avait grandement perturbés.

- Mes amis, gardons notre calme et notre sang froid je vous prie, nous sommes des êtres civilisés et nous devons nous comporter comme tels.
- Alors c’est quoi le problème ?
- Pourquoi tout le monde court ?


L’agitation reprenait son cours et le maire se mit à grincer des dents. Nul n’ignorait son passé de guerrier bontarien, ni ce qu’il arrivait à ceux qui osaient le défier avec impudence et le silence revient tout aussi rapidement qu’il avait disparu.

- Nous avons été informés qu’un grand nombre de tournesols, roses et pissenlits se déplaçait dans la région, détruisant et dévorant tout sur leur passage. L’information nous a été donnée par un ermite qui est arrivé ici en marchant avec difficulté, le corps couvert d’égratinures et de morsures.
- Pourquoi un tel rassemblement ? Les créatures des champs ne se déplacent d’habitude jamais à plus de quelques-uns.
- Nous n’en savons pas plus pour l’instant, mais il s’agit d’une harde immense à ce que l’on m’a dit. Et elle se rapproche.


Le maire exposa alors les conclusions auxquelles il avait abouti : seuls deux choix s’offraient à eux, se battre ou s’enfuir. Il savait bien que pour des paysans, la terre et la maison étaient leur seul bien, l’unique héritage qui se transmettait de père en fils, de mère en fille et qui ne pouvait être abandonné facilement. C’est pourquoi les villageois choisirent de se battre à l’unanimité. Les femmes, les enfants et les vieillards furent rassemblés dans une grange, ayant tout d’abord pris soin de se munir d’un couteau en cas de débordement de la ligne de défense. En effet, malgré une culture paysanne et une vie rurale, chacun savait que des guerres pouvaient éclater à tout moment, et quelques rudiments de combat et de stratégie étaient précieusement conservés dans la petite bibliothèque du village, savoir dispensé aux dirigeants et aux quelques soldats de métier de passage chaque année. Chaque homme prit place aux abords du village, équipé d’une faux, d’une fourche ou d’une hache. Il n’avait que très peu d’épées ou de lances, et aucun combattant véritablement aguerri. Tous les jeunes gens ayant affirmé leur foi en une divinité partaient en voyage pour parfaire leur art et leur technique de combat, seuls restaient les agriculteurs et les enfants.

Le nuage de poussière à l’horizon s’élargissait, grossissait, remplissait le ciel, tandis que les crissements et sifflements de la horde enragée paraissaient emplir l’espace et le temps, se faufilant insidieusement dans les oreilles des hommes, les faisant grimacer. Chacun avait peur, mais tous serraient fermement leurs armes, décidés à se battre jusqu’à la mort pour préserver leur foyer et leur famille.

Les premières lignes de créatures apparurent. Si leur vie n’avait pas été en danger, les paysans auraient pu apprécier ce spectacle magnifique de gueules claquant dans le vide, de pétales et de ronces s’agitant férocement dans leur direction, tout cela bariolé et de toutes les couleurs. La troupe se rapprochait, se rapprochait encore, et soudain ce fut le choc brutal.

Les premiers tournesols s’embrochèrent d’eux-mêmes sur les armes de leurs adversaires, trop pressés de mordre et griffer pour ralentir leur pas. Les haches tranchaient les plantes, les dents mordaient, les faux transperçaient des nuées de pissenlits, arrachant les pétales tandis que les ronces agrippaient et ligotaient les hommes, les écorchant vivants. C’était un carnage, les corps s’amoncelaient dans les rues. Peu à peu, les hommes reculaient, débordés par le nombre et la sauvagerie de leurs agresseurs. Le découragement se lisait petit à petit sur les visages épuisés.

Dans la grange, le reste de la population écoutait avec appréhension le bruit des combats. Sanglar et sa mère priaient en silence pour le père de famille, pas encore assez âgé pour être considéré comme un vieillard et parti au combat muni de son marteau. On voyait bien que le jeune garçon trépignait sur place, mortifié par son impuissance face à sa volonté de protéger sa famille.

N’y tenant plus, il bondit vers la porte, bouscula le garde et fonça vers la partie est du village, où il savait se trouver la plus grosse partie de la meute champêtre et aussi la plupart des hommes. En chemin, il se demandait ce qui avait bien pu pousser ces créatures, habituellement agressives, mais désorganisées et stupides à se regrouper pour attaquer en masse. Un horrible hurlement résonna soudain au dessus du fracas des armes, stoppant net tous les combats. Après s’être figé sur place de terreur, le jeune Sanglar reprit sa course, son angoisse pour son père lui donnant des ailes. Il déboucha soudain sur la place centrale et trébucha en voyant le spectacle qui s’offrait à lui.

Des dizaines de cadavres d’hommes et de plantes encombraient le passage, teintant la poussière de rouge et de vert, donnant à la scène une allure cauchemardesque, apocalyptique. Et au centre de la place se dressait un tournesol comme il n’en avait jamais vu, un géant parmi ses congénères, haut d’au moins 3 mètres et balayant l’espace de ses ronces aux épines plus acérées que des lames de couteau. Faisant défiler ses lectures et sa connaissance de la faune et la flore locale à toute vitesse dans sa tête, Sanglar ne put aboutir qu’à une conclusion. L’être que se tenait en face de lui était un Tournesol Affamé, ce mythique roi des plantes, cette légende des champs que nul n’avait pu contempler depuis des décennies, et qui de toute évidence était à l’origine de ces attaques. Apparemment, les combattants aussi l’avaient compris et n’en tiraient aucune joie, ce genre de monstre étant quasiment invincible sans guerrier accompli à leurs côtés. De nombreux hommes l’entouraient et le harcelaient, cherchant à percer sa défense mouvante et évitant de justesse ses lancers de ronces. Parfois l’un deux se faisait attraper et finissait en hurlant dans la gueule du monstre, lequel poussait un nouveau cri terrifiant.

Et soudain, le jeune garçon sentit son sang se glacer dans ses veines. Parmi les adversaires du Tournesol, il avait reconnu son père, qui tentait à grand peine de frapper le géant au marteau, de briser ses branches et d’éviter les projections mortelles d’épines. Ils n’étaient plus que 7 à s’opposer au monstre, le reste des hommes ayant péri ou combattant aux abords du village contre le gros de la horde. Courant vers son père, le jeune Sanglar trébucha soudain contre une liane et s’affala à terre, à quelques mètres du Tournesol. En se mettant sur les genoux, il vit le monstre s’approcher de lui et élever une ronce au dessus de sa tête. Fermant les yeux, et se maudissant de n’être pas resté dans la grange avec les autres enfants, il attendit l’atroce douleur qui allait lui faire quitter ce monde, la sensation d’être transpercé par des centaines d’aiguilles pointues. Il n’entendit qu’un choc sourd et un râle juste au dessus de lui. Ouvrant tout doucement les yeux, il découvrit une vision d’horreur.

Juste devant lui, son père se tenait debout, le marteau à la main. N’était la ronce arrachée au Tournesol qui lui transperçait la poitrine, on aurait pu le croire en position de combat. Tournant la tête, celui-ci cracha un jet de sang et s’adressa à son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanglar
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 210
Localisation : Juste derrière toi ou bien à des milliers de lieues, qui sait ....
Date d'inscription : 28/07/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
185/200  (185/200)
Guilde : Legend Killer
Discipline: Féca

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Sam 08 Aoû 2009, 17:40

- Et bien Sanglar, tu n’as pas ta place ici il me semble, c’est dangereux.
- Je … Je … Tu … Ton ventre !!!
- Ah ça … *kof, kof* Il faut parfois se sacrifier pour protéger ceux qui nous sont chers, c’est la loi de la vie … urgh !!


Il tomba à genoux. Pendant ce temps, le monstre s’était désintéressé du jeune garçon et s’occupait de régler le compte des paysans restants.

- Prends soin de ta mère pour moi Sanglar, c’est toi l’homme de la maison maintenant.
- Nooon, tu ne peux pas mourir, nous avons encore besoin de toi, rentre à la maison avec nous papa !!!
- Il n’y a rien à faire, la blessure est trop profonde et nous ne disposons pas *kof kof* d’équipement médical de pointe, tu le sais.
- Mais, mais ….


Sanglar baissa la tête pour dissimuler ses larmes et sa honte d’être la cause de la mort de son père.

- Tu es quelqu’un de bien ne l’oublie pas Sanglar. Tu accompliras *kof kof* de grandes choses en ce monde, tu ne seras pas paysan comme ta mère et moi.
- Mais … c’est ce que je devais faire, reprendre la ferme familiale et labourer le champ, saison après saison.
- Tu as d’autres talents mon fils, ne renie pas tes origines.


Ses yeux se fermaient doucement, sa voix devenait plus ténue chaque seconde passée, il avait lâché son marteau, sa main saisie de tremblements incontrôlables.

- Promets-moi … de rester fidèle … à toi-même ….
- Je te le promets !!! Je resterai toujours bon et loyal, je serai un héros pour le pays !!
- Alors va mon fils, va en p… paix ….


Et la vie quitta celui qui avait été le père de Sanglar, un guide et un protecteur, compagnon des ses joies et réconfort de ses tristesses depuis sa plus tendre enfance. Sanglar couvrit de larmes le corps de son père, incapable de maîtriser ses sanglots. Parallèlement à la tristesse, un autre sentiment montait en lui, bousculant ses certitudes et ravageant tout sur son passage : la colère. La rage grondait en lui et sa volonté de justice et de vengeance explosa en un grand cri dans le ciel, un appel aux dieux, une évocation de toute la misère du monde concentrée dans son malheur. Son cri niait à la joie le droit d’exister, exprimait sa douleur et sa fureur. Tout le village se figea en l’entendant, et même le Tournesol Affamé se retourna pour localiser la source de ce bruit gênant.

En se relevant, on put voir que les yeux de Sanglar avaient changé. Si leur couleur était bien la même, ils brûlaient d’un sentiment nouveau. Toute bienveillance avait quitté son regard, on n’y lisait que la haine et le désespoir.

Saisissant une fourche proche, il se jeta sur le monstre géant, avec la volonté de le transpercer, encore et encore, pour lui faire payer la mort de son père. Il voulait que celui-ci souffre pour chaque minute de vie ôtée à l’être qui lui était le plus cher. Mais, si la colère le guidait, il n’était encore qu’un garçon de 10 ans, peu habitué à se battre et incapable de tenir tête au monstre. Une simple pichenette de celui-ci l’envoya mordre la poussière 4 mètres plus loin, brisant sa fourche par la même occasion.

Il se releva avec la même détermination, et chargea de nombreuses fois, prenant toujours des risques insensés, défiant la mort de quelques centimètres. S’écrasant à terre une fois de plus, il se remit sur ses pieds et prépara à nouveau sa course. Une sensation étrange naquit alors en lui, qui le freina dans son élan. Sa rage, sa volonté de voir le monstre brûler en enfer à jamais se matérialisèrent. Canalisant cette énergie au bout de ses doigts, il la projeta de toutes ses forces en direction du Tournesol qui avait recommencé à harceler les paysans épuisés.

Soudain, le monstre poussa un hurlement. Ses pétales se mirent à crépiter, ses ronces fumaient, il brûlait réellement. Toute la zone autour de lui rougeoyait et quiconque posait le pied sur le sol couvert de braises s’enflammait aussitôt. Sanglar, qui n’avait aucune idée de la nature de ce phénomène, venait de créer un glyphe de feu visant directement le Tournesol Affamé, qui se tordait de douleur. Devant ce signe de faiblesse de leur ennemi, tous les hommes encore debout saisirent un arc, une lance ou une fourche, et d’un seul mouvement, lancèrent tous les projectiles droit vers le centre du Tournesol, là où ils espéraient toucher un point vital. Cette fois, le monstre se convulsa dans tous les sens, poussa un dernier cri terrifiant, avant de s’affaler lourdement à terre, toujours en se consumant. En quelques minutes, son corps n’était plus que cendres. Bientôt, le cercle de feu cessa de luire et le sol prit l’aspect d’un amas de terre brûlée.

A peine quelques minutes après la chute du géant, les paysans survivants ayant combattu à la porte du village gagnèrent la place principale, ensanglantés et épuisés mais vivants pour la plupart. Le Tournesol avait à lui seul commis un véritable massacre et on entendait à présent des pleurs un peu partout, la grange ayant été évacuée peu de temps auparavant.

Sanglar voyait sa mère prostrée sur le corps de son père mais se montrait incapable de la réconforter, incapable de se lever, souhaitant la mort et le néant maintenant que sa vengeance était accomplie.


- Allez viens mon gars, debout.

Surpris, Sanglar vit le maire qui lui tendait la main en souriant, le front barré par une grosse balafre et une vilaine plaie au flanc.

- Tu nous as sauvés tu sais. Sans toi, nous n’aurions jamais pu ralentir ce monstre suffisamment, il nous aurait tous tués les uns après les autres. Tu as détourné son attention et tu l’as blessé, tu t’es précipité sur lui sans peur. Tout cela fait de toi le héros du jour.
- …. J’aurais préféré rester un petit paysan anonyme et voir mon père en vie.
- Certes, nous aurions tous voulu éviter ce jour funeste, mais tu peux néanmoins être fier de ce que tu es et de ce que tu as accompli. Ne l’oublie pas.


La phrase résonna dans ses oreilles, écho des dernières paroles de son père. Fixant ses mains, il se demandait d’où venait ce pouvoir, quel était le secret qui lui avait permis de condenser sa haine en un feu destructeur. Il pensait également avec amertume qu’il aurait pu éviter la mort de son père s’il avait découvert cette aptitude plus tôt. Se dirigeant vers sa mère, en évitant de marcher sur les cadavres, il retrouva peu à peu son sourire, confiant désormais dans l’avenir et résolu à accomplir les dernières volontés de son père adoptif : devenir un héros, capable de vaincre le mal et d’annihiler la souffrance partout dans le monde.

Mais ceci est une autre histoire …


[HRP]A suivre ...[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 04 Oct 2009, 17:09

Quête initiatique #1 accomplie.
Blu-Rayo battu 2 fois en défi sur 2 combats de meme durée sur deux maps différentes, le tout version Sixteen'Movies What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Sam 10 Oct 2009, 01:57

Quête numéro 2

Score sur quête initiatique #2 : 6/10

Statut : réussie.
Quelques moments de découragement mais a sauvé l'honneur et remonté la pente de justesse!

pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Lun 12 Oct 2009, 18:01

Quête initiatique n°3 : Epreuve de patience = Réussie.

Sanglar a été un peu moins perspicace sur l'énigme du moment que Oranginal.
Cependant ils se sont tout deux comportés en recrues exemplaires (à part qu'on ne fait pas de bataille dans les intérieurs des habitations, sales gosses x) ), et franchissent donc tous deux leur troisième quête d'initiation à la vie de Marin. pirat

Edit.
A la comptabilité de Octolliard 639, Sanglar cumule 2 Contrats d'Accompagnement en tant qu'Aspirant. Plus que 8, mon cher Feca Smile


Dernière édition par Blu-Rayo le Sam 24 Oct 2009, 13:37, édité 1 fois (Raison : MAJ stats)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samelio
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 1760
Age : 28
Localisation : Sur son galion pirate
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
131/200  (131/200)
Guilde : Undisclosed Desires
Discipline: Crâ Force

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Sam 07 Nov 2009, 12:33

Quête initiatique n°4: Réussite

Après la première quête Sanglar à parler a parlé à un passant de notre clan sans relâcher son RP.


_________________
Samelio L'Historien
Amiral Walkyrie Mercenaire

"Avec les 26 lettres de l'alphabet, nous pouvons rédiger une infinité de livres...
N'est-ce pas merveilleux?"

Navar le Fourbe
Symbiote de Samelio
"Une arme ne doit pas être créée pour tuer, mais pour torturer sa cible, la mort ne doit venir que bien après la fin du combat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akanaw
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 19/06/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
154/200  (154/200)
Guilde : Chevaliers de la table Wonde / Les Bandits du Magik Riktus
Discipline:

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Mer 11 Nov 2009, 22:22

Quête initiatique # 5 (combat mystique) REUSSIE


Expédition effectuée sans aucune difficulté par notre ami marin, à la surprise de la soussignée.

BRAVO Sanglar, tu as bien mérité cette victoire


Cap. Akanaw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerbardus
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 398
Age : 21
Localisation : En Haut du mat !
Date d'inscription : 09/05/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
129/200  (129/200)
Guilde : Citrouille et Potiron
Discipline: Iop

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Mer 11 Nov 2009, 22:45

Quête initiatique N°6 Accomplie

Sanglar a bien promotionné le Clan , en faisant connaitre le clan , il a peut être trouvé une personne intéressé par le clan !

Félicitations a lui , après avoir crier et hurler au Zaap populaire , notre ami féca va se reposer la voix , pour entamer la quête n° 7 Prochainement ! Bonne chance a lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Jeu 12 Nov 2009, 17:10

Quête initiatique n°7 réussie!

Sanglar a libéré l'un de ses supérieurs d'un lourd fardeau...!
Quelle progression fulgurante, tu es félicité par l'Amirauté, cher apprenti!


--------------------------------------

Quête initiatique n°8 en cours.
Organisation/gestion
Sanglar doit organiser une expédition mercenariale à la rencontre d'un Gardien de donjon et capturer son âme.
Bien entendu, il aura pour cela besoin d'une équipe de marins à la hauteur de sa tâche, il doit donc préparer cette équipe et prévenir les Officiers une fois prêts afin que l'un d'eux les accompagne.

Bonne chance, Aspirant Sanglar!
boat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerbardus
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 398
Age : 21
Localisation : En Haut du mat !
Date d'inscription : 09/05/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
129/200  (129/200)
Guilde : Citrouille et Potiron
Discipline: Iop

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 13 Déc 2009, 17:10

Quête n°8 Accomplie !!


Sanglar a vaincu le Crocabulia en présence de Kizu et de péniciline, ainsi que de Nerilka et Sacr-ement ainsi qu'en ma compagnie. Il a réussi sa quête entièrement en organisant tout et en nous menant a la victoire !

Bravo a lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samelio
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 1760
Age : 28
Localisation : Sur son galion pirate
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
131/200  (131/200)
Guilde : Undisclosed Desires
Discipline: Crâ Force

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 10 Jan 2010, 19:22

Quête initiatique #9 Accomplie

Sanglar à correctement répondu à 3 de mes énigmes.

Félicitation

_________________
Samelio L'Historien
Amiral Walkyrie Mercenaire

"Avec les 26 lettres de l'alphabet, nous pouvons rédiger une infinité de livres...
N'est-ce pas merveilleux?"

Navar le Fourbe
Symbiote de Samelio
"Une arme ne doit pas être créée pour tuer, mais pour torturer sa cible, la mort ne doit venir que bien après la fin du combat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanglar
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 210
Localisation : Juste derrière toi ou bien à des milliers de lieues, qui sait ....
Date d'inscription : 28/07/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
185/200  (185/200)
Guilde : Legend Killer
Discipline: Féca

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 24 Jan 2010, 16:03

Il y était enfin arrivé. Après des mois de labeur, de quêtes et de combats, des mois d’attente parsemés de doute, des mois d’entraide et de camaraderie, Sanglar avait accompli, effectué tout ce qu’on lui avait demandé sans hésitation, mettant sa force au service des clients, dispensant son savoir à qui le lui demandait. Il n’était qu’un aspirant du plus bas niveau, mais il avait su se faire respecter, imposer sa marque et s’intégrer pleinement à l’équipage des Walkyrie.
Les yeux dans le vague, il repensait à son parcours.

Comment avait-il connu le clan déjà ?


*Ah, je m’en souviens. A la recherche d’un animal de compagnie fidèle et puissant, je m’étais adressé à Cerbardus pour ses compétences reconnus en matière d’élevage de dragodinde. Suite à nos discussions, il m’avait évoqué le clan, sa voie et son histoire. En quête d’une nouvelle vision de ma vie, je m’étais renseigné sur ce clan, puis avais présenté ma candidature.
Ces marins, quoique rudes et aguerris, m’avaient tout de suite reconnu comme l’un des leurs.

Il avait reconnu sa vieille amie, l’écaflipette enflammée Krahmouasy parmi eux, à sa grande surprise. Qui devait partir peu après, abandonnant le clan et le laissant désemparé.

Je proposais mes services surtout aux clients les plus costauds, désireux de combattre et vaincre des monstres légendaires, exceptionnels. Combien de Rasboul ai-je déplumés, combien de Tynril écrasés …

Les candidatures se succédaient, parfois une perle rare intégrait le clan, à ma plus grande joie.
Nous étions guidés par les marins expérimentés, les amiraux Blu-Rayo et Prussie, les matelots Cerbardus, Nekikool et Oo-Kojak. J’ai beaucoup appris, et surtout, le plus important, le respect et la confiance mutuelle.*

Il pensait avec un sourire à ces petits plaisirs passés, ces journées à chasser le firefoux et le pandule.


*Puis la crise survint. L’amiral Prussie, en désaccord avec certaines méthodes et mouvements du clan, décida soudainement de partir. Nous essayâmes de la retenir, sans succès. Il y eut donc un trou dans le clan, une impression de vide, de manque. Qu’allions-nous devenir sans sa fougue et sa vigueur, sans sa grâce féline ?
Une période de flou s’ensuivit pour moi, je ne me rappelle plus très bien ce qu’il s’est passé, ni combien de temps cela a duré.

Jusqu’au jour où j’ai dû effectuer la fameuse quête numéro 8. Cette quête qui a fait frémir des légions d’aspirants de tous bords. Constituer un groupe, et le mener au bout d’un donjon bien particulier, l’antre des dragoeufs, afin de vaincre et capturer l’âme de son gardien. J’ai donc rédigé un parchemin de recrutement à l’intention du clan.*

Entretemps, une anecdote amusante est à raconter. C’est à ce moment là que Will Neurter a signalé la dispartion de sa femme Driss, capturée par les Pirates du désordre. Celle-ci a finalement été sauvée par un groupe de valeureux aventuriers, et leur chef vaincu à la baie de Cania.
L’ex-amiral Prussie, pour s’être investie à fond dans cette aventure, a souhaité réintégrer le clan et a repris son ancienne fonction.
Peu de temps après, c'est Blu-Rayo, le pilier du clan, qui décida de nous quitter. La nouvelle fut un rude coup, bien qu'elle était plus ou moins attendue, d'après certaines rumeurs.


*Malgré cela, en dépit de notre tristesse, après quelques semaines d’attente, nous avons réussi, moi et quelques compagnons, à vaincre et capturer le terrible Crocabulia, dont j’ai offert l’âme à Nerilka. Je ne remercierai jamais assez Kizu et Cerbardus pour leur aide, ce fut un combat épique, prodigieux, intense.

En dépit de mes problèmes réguliers avec les dieux du monde des 12, j’ai continué à m’élever, au point de gagner la confiance de mes supérieurs et d’effectuer des contrats d’aide au cercle seul avec le client, toujours gratuitement.*

Et maintenant … le néant. Il n’avait aucune idée de son futur, pas de plan en tête, seulement cette probable promotion qui dansait devant ses yeux, impalpable et floue. Qu’allait-il se passer ? De nouvelles possibilités, de nouvelles responsabilités allaient s’offrir à lui.
Qu’allait-il en faire ? L’avenir seul le dirait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samelio
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 1760
Age : 28
Localisation : Sur son galion pirate
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
131/200  (131/200)
Guilde : Undisclosed Desires
Discipline: Crâ Force

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 24 Jan 2010, 20:59



Bravo Sanglar, tu as réussi ta dernière quête initiatique et donc j'ai l'honneur d'annoncer que tu es promu au rang de....

Moussaillon Walkyrie Mercenaire.

Félicitation aspir...je veux dire...Moussaillon !



Samelio l'Historien

_________________
Samelio L'Historien
Amiral Walkyrie Mercenaire

"Avec les 26 lettres de l'alphabet, nous pouvons rédiger une infinité de livres...
N'est-ce pas merveilleux?"

Navar le Fourbe
Symbiote de Samelio
"Une arme ne doit pas être créée pour tuer, mais pour torturer sa cible, la mort ne doit venir que bien après la fin du combat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Powerofangel
Lieutenant Walkyrie : Souffle-voiles
Lieutenant Walkyrie : Souffle-voiles
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 29
Localisation : Quelque part dans ce vaste Monde
Date d'inscription : 20/12/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
160/200  (160/200)
Guilde : Les Chevaliers De La Table Wonde
Discipline: Osa powaa :)

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 24 Jan 2010, 21:21

Félicitation à toi, Sanglar, j'espère être la prochaine à obtenir une promotion Smile



Bien à vous,
Votre amie, l'aspirante Pow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerbardus
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 398
Age : 21
Localisation : En Haut du mat !
Date d'inscription : 09/05/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
129/200  (129/200)
Guilde : Citrouille et Potiron
Discipline: Iop

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Dim 24 Jan 2010, 22:07

Mon petit Sanglar

Bravo Sanglar ! Je savais que tu y arriverais !! Je t'ai pas choisi pour rien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Jeu 11 Fév 2010, 00:14

Osa


"Saaaanglar, Matelot! Sanglar Matelot!!"

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al-Srahmico
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 151
Age : 23
Localisation : Sur Spid' ma monture...
Date d'inscription : 03/11/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
126/200  (126/200)
Guilde : Les Chevaliers de la Table Wonde !
Discipline: Sram Terre

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Jeu 11 Fév 2010, 14:19

Félicitations pour ta promotion Sanglar

Bonne chance pour la suite Smile

Al'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanglar
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie
avatar

Nombre de messages : 210
Localisation : Juste derrière toi ou bien à des milliers de lieues, qui sait ....
Date d'inscription : 28/07/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
185/200  (185/200)
Guilde : Legend Killer
Discipline: Féca

MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   Jeu 11 Fév 2010, 15:05

En retard, Xélor vous a pris en otages ou quoi ?

Merci, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanglar, Chroniques d'un féca énigmatique [DEMISSION]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Les Chroniques du Père Bugli !
» Les Chroniques d'Yggdrasil.
» Les Chroniques d'Arcadia : Livre I (1er Projet)
» Les Chroniques de Katura : désormais aussi bientôt en BD!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mercenariat Walkyrie sur Lily :: LE CLAN MERCENAIRE WALKYRIE :: Recrutement :: Démissions, renvois.-
Sauter vers: