Mercenariat Walkyrie sur Lily

Les Mercenaires Marins de Lily la Navigatrice depuis 3071 jours. -Dofus, monde des douze-
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Melith, Iopette timide [ABANDON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melith
Ancien marin Walkyrie
Ancien marin Walkyrie


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 23/03/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
200/200  (200/200)
Guilde :
Discipline:

MessageSujet: Melith, Iopette timide [ABANDON]   Sam 04 Avr 2009, 09:37

Melith

Divinités : Iop / Athée en effet, même si j’ai conservé l’enseignement de mes jeunes années, je refuse de faire partie d’une religion qui a refuser de m’expliquer les tenants de cette fameuse journée qui m’a vu naître, j’ai préféré m’en détourner et suivre ma propre voix.

Cercle de puissance : 13x

Métier(s) : Tailleur

Guilde : Les Electrons Libres

> Consulter sa fiche Mercenaire < A venir


Il y eu un grondement de tonnerre assourdissant, qui célébra ma naissance, en ce jour sombre du monde de Dofus, car les œufs, précieux et irremplaçable des maîtres dragon avaient bel et bien disparus.

Comment aurais-je pu soupçonner à cet instant, le terrible débat s’insurgeant entre les sages dragons, les elfes sylvaninen, les élémentalistes impassibles, les invocateurs, les grands mages et autres castes réunis en ce jour !

De mes parents, je ne savais rien, sauf que mon père était un peu ... spécial, et que c’est à cause de ça, dés mon âge le plus tendre, qu’on me mis sous la garde d’une nourrice.je n’avais connus que nourrice et mentor. Cependant, je n’avais jamais manqué de rien.

Puis je fus confiée à la tutelle d’une guerrière de renom, nommée Isandrelle, qui m’enseigna alors, les arts du combats, la maîtrise de l’épée, fléau d’arme et hache de guerre, ainsi que le calme et la patience, le sang-froid dont je devais faire preuve pour défendre les miens et terrasser mes ennemis. Ce que je vous avoue, reste toujours mon point faible, car je réagi facilement à l’instinct, et j’ai toujours détesté les contraintes de cette vie presque monacale.

Bref, je me posais de nombreuses questions, sur mon origine, je désirais vivement retrouver mon père ou ma mère, mais Isandrelle s’obstinait à rester muette à ce sujet, et le jour de ma naissance semblait être un jour maudit, car chacun ce jour là, me regardait d’un air morose, parfois menaçant, tant et si bien qu’on finit par éviter de me souhaiter mes anniversaires.

Pourtant les années défilées, sans passion, ni joies, confrontée au quotidien à la rudesse de mon entrainement. Un jour, un groupe d’anciens du village m’insultèrent et me crachèrent à la figure, à moitié défiant et à moitié terrorisés quand je me pris à les fusiller un à un du regard. Je demandais des explication à Isandrelle, mais celle ci continua à ignorer mon besoin de réponses, je n’en puis plus, et m’enfuie, une cape à capuche sur les épaules, une épée simple à la ceinture...
laissant à Isandrelle une lettre à l’encre rouge, tachée de quelques larmes.

Je parcouru inlassablement, les plaines de Cania, la foret d’Amakna où je pu chasser quelques lapins cornus et plonger dans l’eau glacée et salvatrice d’une rivière. Je me mis à bénir l’enseignement d’Isandrelle, maître d’arme réputée et redoutée, car je croisais sans cesse sur mon chemin, des créatures étranges, agressives et sans pitié. Il s’en fallut parfois de peu pour que ma vie s’échappe vers le paradis des guerriers, une fois j’ai même cru entrevoir la walkyrie... mais le destin parfois est bien étrange, et il semblait que mon heure ne viendrait pas de si tôt.

Je fini par atteindre une grande ville, grisée par l’ambiance du marché, des couleurs se mêlant sur les étals de vêtements, de l’odeur des épices, de la bonne viande grillée...

Tandis que je déambulais dans les ruelles colorées et vive du marché de cette ville, me régalant de la douceur des tissus, de la beauté des objets étranges vendus par des marchands plus criards les uns que les autres, afin d’attirer les passants venus de tout pays, je fus attirée par quelques notes, égrainées certainement a quelques rues de là. Un chant magnifique et ensorcelant accompagnait cette mélodie. Je me sentie emplis d’une grande tristesse, car personne ne semblait faire attention à ce son merveilleux, mis à part les enfants qui tentaient, en tirant la manche de leurs parents de s’approcher de l’endroit.
Je sentie soudain le besoin de m’approcher de cette voix, et emprunta des ruelles plus calme afin de parvenir à la source. J’arrivais bientôt à une magnifique petite place, auréolée de multiples fleurs aux odeurs enivrantes, l’odeur des glycines et de jasmin embaumés. Une petite fontaine accompagnait de son clapotis le chant du barde.

Il était seul, à mon grand étonnement, les yeux levés vers le ciel, il maitrisait à la perfection sa harpe, je ne comprenais pas son langage, mais son chant était d’une beauté à coupé le souffle. Je m’assis sur le bord de la margelle, afin de l’entendre à mon aise.

Le temps semblait suspendu, et j’eus du mal à ne pas retenir mes larmes quand la dernière note résonna.

Il rangea précautionneusement son instrument dans une housse de cuir dont les dessins formés des symboles inconnus. Il était vêtu humblement, seule la plume virevoltant sur sa coiffe dénotée un peu de folie. Il me fixa étrangement, me souris et s’approcha de moi. Son visage était affable, et je surpris dans ses yeux une lueur amusée.

Nous avons parlé longtemps, et il me raconta qu’il venait rendre visite à une guilde dont la plupart des membres étaient de vieux amis. Une guilde libre, amicale, où la solidarité et l’écoute était de mise.

A cet instant, la solitude me frappa, cela faisait des mois que je errais seule, et je ne pus m’empêcher de lui demandais de me les présenter. Leur chef était une femme à la peau bleue, féline et espiègle, elle et ses compagnons m’accueillirent à bras ouverts, et je pu bientôt faire partie intégrante de leurs grande famille.

Je me sentais d’autant plus heureuse qu’un Osamodas, réservé, peu bavard, devint rapidement mon confident, il se livrait à moi lorsque nous étions seuls et je ne pus m’empêcher de lui narrer ma propre histoire. Nous sommes devenus inséparables.

Des mois passèrent, je n’avais pas oublié les raisons de ma quête, mais je me sentais, si bien, et si proche de mes compagnons que le temps ne semblait pas compter.

Puis un jour, alors que j’errais seule dans des bois aux abord de Bonta, en chasse de quelques viandes pour notre diner, je croisais la route d’un homme.

Il se présenta aimablement, Blu-Rayo, Commandant en chef des Walkyries et d’un équipage pour le moins exceptionnels. Il me parla avec passion de son clan de mercenaires... (à suivre)


Dernière édition par Blu-Rayo le Mar 07 Juil 2009, 02:54, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Melith, Iopette timide [ABANDON]   Mar 07 Juil 2009, 02:53

Melith a été promue Moussaillon Walkyrie durant le mois de Juissindor 636.
yin yang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Melith, Iopette timide [ABANDON]   Mer 07 Oct 2009, 20:05

Nous sommes toujours sans nouvelle de Melith depuis cet été.. elle devait nous tenir au courant de ses projets à la rentrée... En considérant son message de Départ en croisière, nous comptons l'absence totale depuis le 1er septembre.
Si dans 7 jours, elle n'a pas donné signe de vie, nous appliquerons le renvoi des délais de 45 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blu-Rayo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 39
Localisation : Aerafal - Sufokia
Date d'inscription : 24/02/2009

Fiche Amaknéenne
Cercle De Puissance:
0/0  (0/0)
Guilde : [WAKFU]
Discipline: Xelor

MessageSujet: Re: Melith, Iopette timide [ABANDON]   Mar 13 Oct 2009, 00:17

Après confirmation, Melith est portée disparue et ne reviendra probablement jamais à bord du Walkyrie...
Dommage que nous n'ayons même pas pu échanger des aurevoirs...


Et une cabine de cale libre, une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melith, Iopette timide [ABANDON]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melith, Iopette timide [ABANDON]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lapin timide?
» Sen.se : nouveau départ et/ou abandon du lapin ?
» Le "Non-abandon" dans les parties perdues
» Abandon de Match
» [ABANDON] Un jeune apprenti .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mercenariat Walkyrie sur Lily :: LE CLAN MERCENAIRE WALKYRIE :: Recrutement :: Démissions, renvois.-
Sauter vers: